L’halloween arrive à grand pas et quoi de mieux que d’écouter des films d’horreur. Bien que Doom ait eut des critiques très négatives, je me suis dit qu’il me fallait l’écouter quand même et confirmer le tout. Doom est une adaptation du classique jeu vidéo du même nom, un jeu de tir à la première personne. La première chose que je me suis dit est que le jeu n’a pas vraiment d’histoire, comment en faire un film ?

Dans le film, on est sur Mars en l’an 2046. Il existe une base de recherche sur Mars auquel des scientifiques se font attaquer et donnent le signal de détresse. Une équipe spéciale est envoyée au complexe de recherche afin de vérifier la menace, de protéger les survivants et de ramener les données des recherches. Pour s’y rendre, ils empruntent un téléporteur, qui fait un lien direct entre la terre et Mars.

La première chose que je me souviens de la bande annonce de ce film est l’aspect de vue en première personne, comme dans les jeux. Et bien, vous aurez droit à quelques minutes de cela seulement à la toute fin ! En l’écoutant, c’était tellement long que j’avais complètement oublié cela ! C’est quand même bien réussi et intéressant car ça n’avait jamais été fait auparavant comme cela. Ce n’est rien d’extraordinaire non plus.

L’histoire évolue pendant le film. On apprend quel est le genre de recherche qui se passait sur mars et quelle est la menace. Cependant, c’est assez prévisible et pas très intéressant. Ça en est même mauvais et vraiment long. Beaucoup de longueurs, le 100 minutes du film semble être un 2 heures de demie tellement que c’est long. Les acteurs non plus ne sont pas très bons.  Le seul que vous connaissez probablement est Dwayne Johnson et ce n’est pas une interprétation digne d’un oscar.

Je vous conseille de passer par dessus ce film, ne perdez pas votre temps. Je ne le considère pas comme un film d’horreur mais plutôt comme un film d’action et d’aventure d’après moi. Ne le louez surtout par puisqu’il joue parfois à la télé. Si vous êtes un fan fini de la série Doom, alors il est correct de l’écouter sinon, vous devez être brave !