Hellraiser est un film culte et classique de l’horreur, produit par nul autre que Clive Barker. Il raconte l’histoire d’une petite famille, Steve et sa femme Julia, qui s’installe dans l’ancienne maison de Frank, le frère de Steve. Celui-ci a disparu suit à l’acquisition d’une petite boîte qui lui a ouvert les portes de l’enfer auquel il en sera prisonnier. Lors du déménagement, Steve se blesse et son sang, tombé dans le plancher de la chambre auquel Frank est mort, le fait revivre. Julia, qui était sa maîtresse, l’aide à revenir en vie de lui ramenant des hommes à la maison, afin qu’il puisse obtenir plus de sang pour se reconstruire.

Kristy, la fille de Steve, vient leur rendre visite à leur nouvelle maison. Elle découvre par horreur que Frank est de retour et parvient à s’échapper avec le fameux cube. Elle parvient à ouvrir la porte en résolvant le puzzle et fait la rencontre des cénobites, qui leur réserve le même sort que Frank. Celle-ci parvient à les maîtriser en leur mentionnant que Frank a échappé l’enfer et promet de le ramener, en échange de l’épargner. Kirsty devra alors retourner chez elle pour retrouver son père, s’il est bien sûr encore en vie !

Le premier Hellraiser date de 1987 et est toujours aussi bon à revoir aujourd’hui. La première chose qui est marquante dans ce film est l’histoire, le fait que ce petit cube, qui est un puzzle, puisse ouvrir les portes de l’enfer. Il faut un Clive Barker pour avoir pensé à ça, vraiment ! Dans le premier, on voit vraiment à quel point Frank, l’oncle de Kirsty est réellement fou et il est joué à merveille. Il y a aussi Julia, qui est la belle mère de Kirsty qui a un côté démentielle, aussi très bien jouée et démontrée.

Là où s’est encore mieux, c’est le côté horreur et les effets spéciaux. Un corps qui revit de l’enfer à partir du plancher d’une chambre, ce n’est pas chose facile à réaliser, surtout à l’époque. Il part de rien, soit le simple squelette et plus qu’il absorbe du sang, pour que les couches se remplissent. C’est vraiment bien fait de ce côté, à ce qu’on voit Frank qui vit, sans être complètement recouvert de peau. Il ne faut pas oublier aussi les cénobites qui sont très bien réussis et font d’Hellraiser ce que c’est.

Je suis très content d’avoir enfin pu voir le fameux Hellraiser. C’est un excellent film et c’est un must pour tout amateur de l’horreur. Les effets spéciaux, pour 1987, sont agréablement bien fait et l’histoire est très intéressante et sort de l’ordinaire. Les créatures diaboliques, les cénobites, sont fascinantes. Clive Barker a su réaliser un chef d’oeuvre de l’horreur avec Hellraiser, à voir absolument si ça n’a jamais été fait. À noter que ce film s’adresse pour les adultes seulement, car il contient beaucoup de violence et un peu de nudité.