Hellraiser existe encore ? 24 ans après le premier film, on est rendu au neuvième film de cette série culte de l’horreur. Souvent dans les suites, on se rend compte rapidement que le premier est souvent le meilleur et que ceux qui suivent sont tout simplement mauvais. Est-ce le cas de celui-ci ? C’est évident, sans même avoir vu une minute du film.

La première raison qu’on pourrait se dire que ce sera un mauvais film est avec la pochette. On y voit Pinhead, ce personnage de l’horreur bien connu des Hellraiser, qui a été interprété dans les autres films par Doug Bradley. On se rend compte rapidement que dans Hellraiser : Revelations, celui-ci ne joue pas le rôle de Pinhead, déjà là, c’est louche.

J’ai été voir le budget de ce film et ça s’élève à 300 000$, comparativement au premier Hellraiser qui avait un budget d’un million de dollars (en 1987) ! 300 000 $ en 2011, c’est pas beaucoup, mais bon, on sait jamais !

Je me lance dans ce film malgré ces signes négatifs en partant et l’écouter ne fait que confirmer tout cela. Côté histoire, on suit deux adolescents, Nico et Steven, qui partent au Mexique faire la fête. Leurs vacances ne sont pas très bonnes puisque Nico tue une femme et fait du chantage à Steven pour continuer sans rien dire. Ils font une rencontre étrange avec un vagabond qui leur donne une petite boîte métallique auquel ils ouvrent en revenant à leur hôtel… mauvaise idée !

L’histoire est plutôt longue et pas très entraînante. La seule chose que j’ai aimé est la révélation vers la fin du film, mais c’est long à s’y rendre ! Et que dire de la fin, décevant ! Et où sont les cénobites, ils sont quasi inexistants dans le film, bien qu’Hellraiser c’est ça !

Côté horreur, c’est aussi décevant. Les effets spéciaux sont peu nombreux et pas trop bien réussis. Les acteurs sont également très mauvais, le seul que j’ai trouvé correct est celui qui interprète Steven, car il joue 2 rôles en même temps (sans trop dévoiler le punch). Le pinhead est 0 crédible, on y croit pas du tout.

Hellraiser : Revelations est un film vraiment mauvais. On dirait qu’ils avaient droit à utiliser le nom alors ils se sont pressés de faire un film pour faire de l’argent. C’est le genre de film à petit budget qui sort directement en DVD, si vous voyez le genre. À éviter à tout prix, écoutez les 2 premiers plutôt.