Let me in, ou laisse moi entrer en version française, est l’histoire d’Owen, un petit garçon ordinaire de 12 ans, timide et sans ami qui se fait taxer et battre par 3 garçons à son école. Il fait la rencontre d’Abby, une jeune fille au même âge qui vient d’arriver en ville et qui déménage à l’appartement à côté d’Owen. Il se fait rapidement un lien d’amitié avec Abby, une jeune fille étrange  qui s’avère à être une vampire. Owen se rend compte qu’Abby est une vampire avec les meurtres et différentes disparations qui sont arrivés depuis leur arrivé, mais cela ne change rien à leur amitié.

Ça faisait un petit bout de temps que je voulais voir ce film. Il avait reçu de très bonnes critiques donc je me devais de le voir. Est-ce que c’était à la hauteur de mes attentes ? Oh que oui et même beaucoup plus. Ce film est un petit chef d’oeuvre en son genre, j’ai adoré du début à la fin.

L’histoire en premier lieu est génial. Un petit garçon trop ordinaire qui se fait ami avec une vampire, quoi de plus inusité. Bon, pensez surtout pas à un Twilight ou autre, ce n’est aucunement la même chose, je vous le dit ! Owen ne va pas trop bien puisque ces parents sont en train de se divorcer, n’ayant pas d’ami, Abby est la seule personne auquel il a du réconfort et la comprend. Le lien d’amitié est très fort et va même à se rendre à de l’amour entre les deux personnages.

Les deux acteurs sont incroyable dans ce film. Owen est interprété par Kodi Smit-McPhee tandis qu’Abby par Chloë Moretz qui sont de véritables acteurs et qui rendent l’histoire si intéressante. Leur complicité est excellente et leurs émotions sont très réelles.

Let me in est tout simplement un chef d’oeuvre. Il apporte un mélange d’horreur et de romantisme incroyable, du jamais vu pour moi. Côté horreur, c’est excellent. On a droit à une tonne de sang, le festin par excellence des vampires. De plus, le film est très sombre car c’est le seul moment que les vampires peuvent sortir sans mourir. C’est bien filmé et les effets spéciaux sont bien fait.

Ce film est un simple régal. Il s’agit d’un remake du film suédois Morse, ou Let the right one in, une adaptation du roman au même nom. Il a ensuite été refait pour le public américain par le directeur Matt Reeves. Je le conseille à tout le monde de voir ce film, pas seulement les amateurs de l’horreur.