Bienvenue à Pontypool, Ontario. Petite ville auquel Grant Mazzy, un annonceur de radio hors du commun, travaille dans un sous-sol d’église refait en studio de radio. Accompagné de son équipe, la productrice Sydney Blair et la technicienne Laurel-Ann Drumond, ceux-ci annoncent tout ce qui a de plus normal; la météo, les nouvelles et à savoir quels écoles sont fermés à cause de la tempête !

Grant Mazzy n’étant pas très conventionnel, essai de faire remuer les choses et explique qu’en venant au travail, il a aperçue une dame étrange qu’il a vu au beau milieu de nul part. Un peu après, leur collègue Ken Loney rapporte une sorte de manifestation. Celui-ci est prit de panique lorsque les gens commencent à littéralement à se manger entre-eux. L’équipe de la station de radio est alors prise au piège au sous-sol et tente de survivre et de comprendre ce qui se passe en dehors.

Le film se passe la majorité du temps dans le studio de radio. On ne voit aucunement les actions qui se déroulent en ville ou quoique ce soit. Le tout est rapporté par la radio et ça crée un suspense incroyable ! On essai de s’imaginer ce qui se passe réellement en l’entendant, sans réellement le voir.

L’animateur Grant Mazzy, interprété par Stephen McHattie, est tout simplement incroyable. C’est lui qui fait que le film est aussi intéressant car il joue un rôle remarquable. Il offre un suspense avec une touche d’humour à la fois. Excellente performance !

Et oui, c’est un film d’horreur, donc vous allez voir un peu de zombies pour le plaisir de plusieurs. Ce qui est unique est la contagion des personnes, qui ne se fait pas par morsure, mais bien par les mots. Plus précisément, par la langue anglaise. Le mot en question qui est infecté, contamine les autres. Les survivants ayant compris cela, tente le plus possible d’utiliser la langue française pour communiquer. Vraiment, du jamais vu !

Pontypool est un nouveau classique pour moi. C’est un film d’horreur très original qui offre du suspense tout au long du film. Je le conseille à tous.