Jeu de rôle classique se passant dans un passé lointain mélangeant les cultures de diverses races classique (Elf, Nain, humain, etc) et rappelant sur plusieurs points, celle du seigneur des anneaux. L’histoire ce distingue cependant sur l’incarnation du joueur, où les choix de ce dernier concernant sa race, son sexe et sa classe, fera vivre une histoire d’introduction au jeu qui est propre aux sélections du joueur. Pour être franc, j’ai recommencé le jeu avec toutes les combinaisons possible pour expérimenter toutes les introductions.

Malgré les similarités, les concepteurs ont créés un univers contenant des centaines de personnages ayant des dialogues et des histoires qui leurs sont propres. Plusieurs d’entre eux apporteront d’ailleurs diverses petites quêtes étant majoritairement lucrative, sois au niveau financier, sois au niveau de l’estime qu’ont vos allié(e)s de vous.

Au niveau du fonctionnement du jeu, il me suffirait de dire qu’il est similaire à plusieurs autres RPG stratégique. Chaque quête, qu’elle soit principale ou secondaire apporte son lot de difficultés à surmonter. Une grande partie du succès des quêtes est directement lié à la préparation. Du choix des allié(e)s jusqu’à leurs inventaires respectif, ainsi qu’avec la collecte de renseignements, rien n’est à laissé au hasard. Bref, vous l’aurez compris, c’est un RPG qui donne des défis pour tous les calibres de joueurs.

D’un coté plus technique, l’interface est facile d’accès malgré la complexité des menus. Comme dans tous les RPG récents, des raccourcis sont attribuable pour les actions spéciales de chaque allié(e)s du groupe. Je dois cependant faire une parenthèse sur l’aspect stratégique du jeu, qui est représenté par une interface de commandement, qui met le jeu en pause et permet d’attribuer attaques et actions spéciales pour chaque personnage. Cet interface est l’une des forces du jeu, qui permet notamment de basculer de la troisième personne (caméra à l’épaule) jusqu’à une vue du dessus rappelant les jeux de stratégie, ce qui est très pratique pour planifier, avec une vue d’ensemble, les tactiques de combat.

Au niveau du coté technique les dialogues, autant dans les cinématiques que dans le jeu, sont d’une qualité impressionnante. Le seul bémol au niveau des voix est le fait que votre personnage est muet lors des cinématiques faisant des dialogues, des monologues en réalité! Ce petit détail m’as d’autant plus déçu qu’un autre RPG fait par la même compagnie, « Mass Effect 2 » (ainsi que le premier du nom) et qui sont fait de façon similaire, ont cependant les dialogues du personnage qu’incarne le joueur!

Au niveau de la durée de vie, ce jeu est très impressionnant, non pas que vous passez des heures à vous promener, mais plutôt que les quêtes sont longues et variées. Jusqu’à présent, j’ai près de 30 heures depuis que j’ai le jeu et je suis très loin d’avoir terminé, je n’en suis qu’au début du jeu, ayant fait que 2 ou 3 missions principales.

Je dois ajouter une petite réserve personnelle concernant la classification du jeu. Celui est classé « Mature » et ce n’est pas à cause du sang, mais plutôt à des dialogues et actes ouvertement à connotations sexuelles (il y a notamment une ou deux cinématique érotiques dans le jeu).