Massacre à la tronçonneuse est un autre classique dans l’horreur. De la même série que celle de Vendredi 13, ce roman graphique nous permet d’explorer l’univers bizzare de Massacre à la tronçonneuse.

L’histoire se déroule 1 an après les meurtres, où une équipe du FBI se rend sur les lieux pour finir l’enquête qui avait été commencé auparavant. En même temps, une équipe de télévision se rend dans les environs pour effectuer un reportage sur les événements de cette petite ville mystérieuse. Ils se rendront très vite compte que les meurtres sont loin d’être terminés et que ce n’est qu’un début.

L’histoire est bien et offre beaucoup d’action et de suspense sans arrêt, digne d’un vrai film de Massacre à la tronçonneuse. On peut constater à quel point la famille Hewitt est macabre en mangeant littéralement leurs victimes puisque c’est leur façon de survivre. Leatherface (Tronche de cuir) tant qu’à lui, enlève la peau de ses victimes pour en faire des masques, ce qui lui a valu ce surnom.

La BD est très belle. Elle a un format très agréable à prendre, soit un peu plus petit qu’une BD traditionnelle. Les images sont très claires et belles. Tout amateur d’horreur aimera le côté gore de celui-ci, puisqu’il est très graphique. Cela dit, ce roman graphique est pour un public adulte.

C’est une bonne bande dessinée d’horreur, meilleure que vendredi 13 d’après moi. Elle est disponible en français à environ 35$, très cher d’après moi.