Sur I’m with you, les californiens quinquagénaires (oui oui, vous avez bien lu) nous paient la traite avec une série de titres funky et groove pour la plupart, bien assis plus dans la veine songwriter pour d’autres.  Le premier single, The Ballad of Rain Dance Maggie représente un équilibre entre ces deux pôles.

Malgré la présence d’un nouveau membre, l’exploration musicale n’est pas aussi radicale que le décrié One Hot Minute, concocté avec Dave Navarro en 1995.  Le tir avait été rectifié rapidement avec la parution de l’excellent Californication, mais cette erreur de parcours, pour plusieurs fans, a laissé un goût amer.

On note la présence accrue du piano, qui navigue habilement dans le groove du groupe. L’écriture est solide, comme d’habitude, mais révèle des nouvelles couleurs, venue d’un nouveau guitariste, conséquemment au  4948573839eme départ de John Frusciante.

On est loin du son depuis toujours associé à RED HOT CHILI PEPPERS malgré les 20 ans bien sonnés de la  parution de Blood Sugar Sex Magic.  Les fans embourbés dans les sonorités sèches et percussives de Give it away et Suck my kiss et autres amalgames de riffs devront se faire à l’idée : Kiedis et compagnie sont depuis longtemps ailleurs musicalement, et c’est pour le mieux.

On retient au passage la musicalité exemplaire, la réalisation solide, le mix de l’album qui donne une plage dynamique plus grande , ce qui permet aux chansons d’enfin respirer,   la virtuosité instrumentale de chacun en plus de la voix de Kiedis qui s’améliore d’album en album.  Le disque ne comporte aucun point faible, sans être transcendant.